14 juillet, le Heinrich Hey

Pour la fête nationale, on va sur une épave de la deuxième guerre mondiale coulée le 3 juillet 1944.

L’habituel banc de tacauds bretons utilise ce récif artificiel.

L’escorteur allemand torpillé par la flotte canadienne est à 32m de fond entre Saint-Malo et les îles anglo-normandes.

Un canon à l’avant et un canon à l’arrière
une raie torpille semble nous attendre…

On m’a dit qu’il avait un moteur à triple expansion, j’ai surtout vu une grosse chaudière.

Un congre se cache sous des obus.
Il est malheureusement trop vite temps de remonter.
En route pour de nouvelles aventures Xavier !

Les commentaires sont fermés.