Weekend plongée estival !

Petits coefficients, beau soleil, mer calme et bonne visibilité, tout était réuni pour un très joli weekend. Le retour des roussettes annonce l’approche de l’automne.
Les basses de Lalatte me font penser à des petits jardins aux vives couleurs. Les axinelles (jaunes) côtoient des éponges encroutantes (rouges), des flocons pédonculés (devant les axinelles) et des hydraires (à gauche).
Les éponges rameaux de chocolat font aussi de beaux contrastes sur le fond tapissé d’éponge.
La blennie semble s’endormir au milieu de ses flocons pelucheux.
Le regard de la roussette semble dire, pouvez-vous me laisser dormir ?
Madame coquette se cache de la lumière de mon phare.
Le cœur de cette énorme rose de mer s’est effondré, son diamètre mesurait bien une cinquantaine de centimètres.
Une sole de roche, avec sa gueule en biais semble faire une moue dubitative en nous voyant.
Et puis une rencontre toujours magique avec une raie brunette, espèce protégée.
Autre jour, autre site dans des conditions parfaites.
Les tacauds de la Catis.
Un lieu jaune plonge.
Et puis une seiche curieuse vient à notre rencontre.
Elle s’approche suffisamment de l’objectif pour pouvoir distinguer les chromatophores de ses tentacules.
On distingue même les petites ventouses à l’extrémité des tentacules latérales.
Nous saluons une langouste et il est temps de rejoindre le palier.
Merci aux visiteurs de Pouzauges et de l’Aigle et à une prochaine fois.

Bernard Grandclaudon

Les commentaires sont fermés.