Les plateaux rocheux

Les Bourdinots (15-25m)
Les Bourdinots sont des roches découvrantes à marée basse, et situées tout près de l’entrée du port de Saint-Cast. Elles sont signalées par une bouée cardinale, et de nuit, par le secteur vert du feu de la jetée du port. Plusieurs plongées très différentes les unes des autres peuvent se faire ici.

Le petit Episcopat

Cette partie des Bourdinots est beaucoup moins plongée et pêchée que les autres roches. Le site n’est pas très vaste avec un dénivelé de seulement 4,5 m. Il est à réserver lors des sorties avec des palanquées restreintes. Une petite faille dans le sens de la longueur de la roche permet de se mettre à l’abri du courant et d’observer à loisir un faune riche et variée.

Les Bourdinots Ouest


On plonge sur les roches à marée haute, principalement pour éviter de toucher une des têtes de roche avec le bateau, et parce que le ressac n’est pas particulièrement agréable. Dans ces conditions, il y a environ 7 mètres sur la roche, et au maximum 16 à 18 m autour. En partant de la tête de roche, couverte de balanes, on descend progressivement entre les roches couvertes de laminaires, et on peut suivre les différents étages de la végétation. La faune est typique de ce paysage : vielles et tacauds, homards et congres, seiches (appelées margates dans la région)

Les Bourdinots Est


Cet autre site est situé à environ 50 mètres au Nord-Est de la bouée. Il s’agit d’un plateau rocheux, qui s’élève à peine de 4 mètres au dessus du fond, mais qui est très riche en faune et en flore. La profondeur est plus importante : près de 25 mètres à marée basse. Il y a beaucoup de faune fixée, et en particulier, des roses de mer, et de nombreuses éponges. La faune est surtout représentée par des vieilles.
Il est sympathique de se promener à la limite entre le plateau rocheux et le sable qui l’entoure, et qui dessine parfois de vrais jardins japonais où volent les coquilles Saint-Jacques.

Ces roches sont un lieu de reproduction privilégié des “Lièvres de mer”. Il est possible d’en voir des centaines lors des périodes de pontes. De façon générale, ces roches sont des abris très fréquentés par les nudibranches de toutes sortes!
Nerput (0-25m)

A deux brassées des basses Poulverre et Chrétienne, l’ensemble des trois roches de Nerput est signalé par une tourelle. A mer haute ou au début du baissant il est possible de se promener sur le plateau rocheux parmi les éboulis juste en dessous de l’étage des laminaires.

Banchenou

Les roches de Banchenou ne découvrent jamais mais offrent de beaux tombants avec forcément un côté relativement à l’abri du courant. Les tourteaux et les araignées partagent le site avec les homards. Les vieilles côtoient les lieus jaunes.

retour vers le menu des sites