la Houle

Plonger sur l’épave du chalutier la Houle, ça se mérite !
Mer calme, petit coefficient, beau soleil, toutes les conditions étaient réunies aujourd’hui. Un petit jeu, trouvez les deux congres au milieu des tacauds.
Après presque 30 ans sous l’eau, les restes métalliques de l’épave disparaissent sous les balanes et autres concrétions. Les parties en bois n’existent plus depuis longtemps. On reconnait une poulie sur le palan. Les filets sont encore enroulés avec leurs flotteurs.
Les congres se sont approprié l’épave.
Ils semblent surpris d’avoir de la visite.
Comme sur cette photo, il n’est pas rare d’en voir simultanément 2 ou 3. Il est vrai que c’est une épave peu plongée qui leur offre un havre de quiétude.
Bientôt, ils sortent en pleine eau.
Merveilleux spectacle.
Les homards ne sont pas en reste.
Ils se sont installés sous des tubes ou des tôles posées à sable.
Après 30 minutes à 30 mètres, il faudra quitter les tacauds pour aller faire un palier de 15 minutes.
Bye bye les congres…

Bernard Grandclaudon

Les commentaires sont fermés.